Menu

Histoire & patrimoine

Historique

Cité dès 1321 sous le nom de Kirchberg, le village regroupe plusieurs quartiers : Langenfeld, Hohbuhl, Hecken et Strueth. Jusqu’à la révolution, le village fait partie de l’abbaye et de la seigneurie de Masevaux. Principalement agricole pendant des siècles, Kirchberg connaît au 19ème siècle une activité industrielle, initiée par le maire Moritz, poursuivie par Eininger puis par les Zeller d’Oberbruck. L’activité de tissage de Langenfeld cesse en 1951. L’usine Koehler-Bosshardt se développe dès 1924 sur le site d’une ancienne forge. Le personnage le plus célèbre du village est le vicaire épiscopal Jean-Henri WEISS (1761-1847), l’un des derniers ecclésiastiques français à rétracter le serment constitutionnel.

Attraits touristiques de la commune :
- L'église Saint Vincent
- Le lac du Lachtelweiher.

Si Kirchberg m'était conté :

S'il est une région des Vosges trop méconnue, c'est bien la vallée de Masevaux, dans laquelle notre village, fleurissant et verdoyant, nommé KIRCHBERG s'y trouve bel et bien. Les touristes y passent en l'effleurant simplement, sans s'arrêter. Bien sur, KIRCHBERG ne possède ni mer, ni sommets à conquérir, ni monuments exceptionnels à voir. Et pourtant, lorsque l'on fait visiter le village et ses environs à des amis de passage, tous sans exception sont fascinés de ce qu'on leur montre et restent stupéfaits de savoir que ce village soit si peu connu.

A défaut de remonter plus loin que 1321 , au moyen de documents précis, le nom de KIRCHBERG apparais à cette date sous la dénomination de KILCHBERG ! et fait partais de la Seignerie de MASEVAUX jusqu'à la révolution. Kirchberg : l'église sur la montagne ou la montagne de l'église, placée sur une moraine, les deux hypothèses restent sans réponses précise, vu que d'après L. Pfleger "Die Elsässische Pfarrei" édité à Strasbourg en 1936, il parait que l'église de Kirchberg aurait été édifiée à la place d'un temple du temps des Mérovingiens entre 427 et 751 de notre calendrier. C'est sous l'impulsion des services d'archives du haut-Rhin et de Monsieur HTRTH René, ancien Maire de KIRCHBERG, que la création des armoiries de KIRCHBERG fut effectuée en 1980. Elles évoquent l'église (figurant dans le nom du village) et les pâturages traversés par la Doller. Dès la fin du XIXe siècle, l'église sur la montagne était l'emblème de la localité. L'église est dédiée à Saint-Vincent.

par RAYMOND SCHERMESSER (Extrait des N° 1et 2 du magazine d'information de Kirchberg 1983 - 1984)

Armoiries (1980) :

D'azur à l'église d'or, ajourée de sable, le clocher à sénestre, un mur également d'or, maçonné de sable avec deux piliers intermédiaires, posé en fasce, brochant sur la partie maçonné de sable avec deux piliers intermédiaires, posé en fasce, brochant sur la partie inférieure de l'édifice et s'appuyant sur une terrasse de sinople chargée d'une fasce ondée d'argent.

Composition religieuse en 1851

  • Catholiques : 99%
  • Luthérien : <1%
  • Calvinistes : /
  • Anabaptistes : /
  • Juif : /  

Population

1806 : 503
1851 : 711
1905 : 743
1936 : 675
1990 : 802

Bulletin municipal

Mairie

18 rue du Moulin
68290 KIRCHBERG
Tél. : 03 89 82 02 00
Fax : 03 89 82 91 11
Retour en haut