Menu

LA SOCIETE DE PECHE KIRCHBERG-WEGSCHEID

EN BREF...

dans les derniers jours du mois d'Octobre 1968 qu'une dizaine de membres de Kirchberg (tous membres de I'APP de la vallée de la Doller) se réunissent au sujet de la pratique de la pêche dans les eaux baignant leur commune avec le soutien du Maire M. HIRTH.
Le 25 Janvier 1969 naît la société de pêche de Kirchberg par la convocation en assemblée générale fondatrice des membres ''intéressés''.
A l'issue de cette assemblée, un comité directeur est élu pour une durée d'un an et est composé des personnes suivantes :
 Président : GRUNENBERGER René
 Vice-président : GALLI Eugène
 Secrétaire : EHRET Léon
 Trésorier : LUTHRINGER Fernand
 Assesseurs : GALLI Auguste - EHRET Raymond - GULLY Pierre - GROB Robert

EVOLUTION

 

Ensuite, l'évolution de la société de pêche prend naissance par la première manifestation organisée sous forme de bal au restaurant ERHARD le 25 Mai 1969 qui restera, d'après les compte-rendus du comité, une organisation bien sympathique avec un orchestre dynamique mais une soirée peu fréquentée.

Le 6 Mai 1969 est signé un bail avec la commune et un accord avec EHRET Édouard permettant aux membres de pêcher dans les eaux du Lachtelweiher. Il est à souligner qu'un article de l'époque fait mention d'un petit paradis pour pêcheurs (confirmés).

Le 5 Février 1970, lors de l'assemblée générale, est élu un nouveau président : Robert BINDLER succédant ainsi au président sortant GRUNENBERGER René contraint de démissionner pour cause de déménagement dans le sud-est de la France.
Un hommage lui est d'ailleurs rendu pour le grand dévouement qu'il a montré lors de la fondation de la société de pêche. C'est aussi en 1970 que naissent les premières journées de travail pour l'aménagement, le nettoyage des pourtours du Lachtelweiher mais aussi pour l'alevinage tout d'abord en truites et par la suite en carpes, gardons et tanches et ce dans le but de vendre des permis journaliers.

 En Février 1972, les premiers alevinages importants sont réalisés : 300 kg de carpes, 50 kg de gardons et tanches sont déversés au Lachtelweiher et 30 kg de truites et plus de 1000 truitelles dans la Doller. A la suite du décès de GALLI Eugène le 7 Mai 1973, GRUNENBERGER René, ancien président fondateur prend la succession au poste de président d'honneur. Entre 1974 et 1976 rien de particulier n'est à mentionner sinon que des tours de contrôle au Lachtelweiher sont instaurés ainsi qu'une limitation des prises. Le 20 Janvier 1977, à la suite de la démission de EHRET Léon, est élu un nouveau secrétaire en la personne de GALLI Christian.

Dès lors, avec sa volonté d'aller de l'avant et avec le soutien du président, la société va rentrer dans sa réelle phase d'évolution. C'est d'ailleurs à cette même date qu'est votée une motion visant à une collaboration étroite avec la nouvelle association de pêche de Wegscheid (délivrance d'un permis annuel aux membres de I'APW qui désirent pêcher au Lachtelweiher aux mêmes conditions que les sociétaires et alevinage en commun de la Doller).

Le 4 Mars 1977, les premières grandes idées voient le jour. Un pro jet de refuge pour lequel 3 emplacements sont possibles est à l'étude. Mais le projet avorte à la suite d'un vote des membres dont la majorité est contre. Il est par ailleurs décidé d'organiser une tombola ou 1059 billets seront vendus avec un bénéfice à la clef.

Cette même année, en dépit de la réticence de certains, est organisée le 31 Juillet la première journée de pêche au Lachtelweiher (*). Cette première journée de pêche, malgré une pluie diluvienne le matin a été une réussite. 110 pêcheurs avaient répondu présent et un bénéfice avait été enregistré. Afin de gérer au mieux ces nouvelles entrées d'argent un compte bancaire a été ouvert. Enfin les comités de la SPK et de L'APW se sont réunis afin de régler les problèmes communs (taille de la truite à la Doller, règlement intérieur commun...).

Pour clore l'année 1977, les premiers essais d'alevinage avec des boîtes Vibert (œufs de truites embryonnés contenus dans une boîte) ont été réalisés. La société, par ailleurs, participe pour la première fois aux concours de pêche organisés par d'autres amicales ou associations.

En 1978, la société décide de participer à la réalisation du Mille Club et loue le canal Pfeffer en vue de faire de l'élevage de truitelles. Il est égaIement décidé d'une création d'une équipe de représentation aux divers concours et journée de pêche ayant lieu dans la région. Des aménagements du Lachtelweiherbachla sont également entrepris.


Cette même année, un système de compensation financière est instauré pour non participation des membres aux journées de travail et la journée de pêche au LACHTELWEIHER connaît un succès grandissant puisque la barre des 200 pêcheurs est franchie. Il convient également de mentionner une anecdote qui revient souvent dans les compte-rendus ''nous avons brillé par notre absence au palmarès des concours, et j'ajouterais personnellement mais là seulement !!!''. Il est à noter également qu'une tentative de regroupement des sociétés de la vallée avait été initiée mais sans succès.

En 1979, la société compte déjà 49 membres (dont 7 jeunes) et à la suite de la démission de GRUNENBERGER René, est élu au poste de Vice-président SUTTER Raymond. Outre les modifications de règle- ment intérieur et des statuts devant l'afflux grandissant de pêcheurs, une assurance responsabilité civile est souscrite afin que la société soit couverte non seulement pour les manifestations qu'elle organise mais aussi pour Ies journées de travail qui augmentent sensiblement.

C'est cette année que la journée de pêche au Lachtelweiher connaît son apogée en matière de bénéfice mais surtout par la fréquentation : 380 pêcheurs se sont massés autour du lac le 29/07/1979.

Le 6/10/1979 a lieu la première journée de pêche interne au Lachtelweiher avec pour menu du soir Surlawerla cuisiné par LUTRINGER Fernand, trésorier. Des tee-shirts à l'emblème de la société sont égale- ment commandés et mis en vente. Un local à l'ancienne usine de Langenfeld est loué afin de permettre le stockage des matériaux de la société.

En 1980, un essai de réintroduction d'écrevisses à pattes blanches et rouges provenant de la station astacicole de Reign'jc est réalisé. D'autre part la vidange du Lachtelweiher est présente dans les esprits pour notamment remettre en état la digue qui donne des signes de faiblesse. Le premier essai de mini pêche est organisé le 24 Août et il est décidé, au canal Pfeffer et en complément de l'élevage de truitelles, de stocker des truites portion pour l'alevinage du Lachtelweiher et pour les futures mini-pêches. La décision d'élever des truitelles arc-en-ciel est également prise et sera engagée dès le printemps 1981.
Enfin le projet de réalisation d'un étang fait partie des discussions lors des réunions de comité.
 
L'année 1981 pourrait être considérée comme année noire. En effet, la Doller va connaître la pollution la plus grave décimant la flore et la faune. La société qui a déjà montré son aptitude et ses facultés à gérer des situations délicates et imprévues, prendra, selon l'expression consacrée, le ''taureau par les cornes'', ce qui lui vaudra bien entendu d'être dédommagée de ce sinistre et jouera un rôle moteur pour le repeuplement.

Cette même année, un secrétaire adjoint est désigné, qui aura pour rôle, dans un premier temps, de régler des tâches matérielles telle que la distribution des invitations.

La vidange prévue du Lachtelweiher ne sera pas entreprise, afin de laisser aux pêcheurs la possibilité de pratiquer leur loisir favori et ce, en raison de la pollution de la Doller.
 
Enfin, la société fera l'acquisition du canal Pfeffer et le premier bal est organisé le 12 décembre, manifestation qui fut d'ailleurs un succès et qui sera réitérée par la suite. En 1982, la constitution d'une biblio- thèque halieutique est décidée et les travaux d'aménagement du Lachtelweiher se poursuivent. C'est en 1983, que la société signe un accord de vente de terrains permettant la création d'un étang et un garde-pêche est nommé et assermenté pour la surveillance des plans d'eaux.
 
 En 1984, les terrains pour la construction de l'étang du Hohbuhl sont achetés et le projet de création de ce dernier est lancé.
 
Des travaux de réfection du canal sont égale- ment lancés et les truites produites sont en constante augmentation, malgré des problèmes de maladie qui seront résolus par la suite.
Des semaines d'animation pour jeunes (initiation à la pêche) sont mises en place et connaissent un vif succès.
 
En 1985, la société décide de ne plus reconduire le bal, généralement organisé en décembre, en raison du manque de fréquentation (le bénéfice de celui de 1984 étant tombé à 8,98 F).
 
Cette même année, et d'après le sondage effectué auprès des pêcheurs, le chiffre de truites prises dans la Doller et ruisseau est remonté au même niveau qu'avant la pollution grâce à l'alevinage intensif effectué les années précédentes.
 
Les plans du futur étang du Hohbuhl sont réalisés et les premiers coups de pelle sont donnés en Septembre, le financement est principalement assuré par le biais d'un prêt pour lequel les membres du comité se portent caution solidaire.
 
Tout début 1986, est établi le règlement intérieur pour la pêche à l'étang du Hohbuhl et le premier alevinage est réalisé. Celui-ci est à peine terminé que l'on parle déjà d'aménagement (plantation d'arbres...) et de délimitation de parking en accord avec les propriétaires respectifs des terrains adjacents pour lesquels une cotisation sera versée. De plus, il est également prévu la construction d'un refuge pour lequel un terrain est acheté ainsi que la baraque M.O.N.A qui sera démontée en totalité par les membres dont certains, d'ailleurs, se retrouveront avec un nez ensanglanté mais fort heureusement sans gravité et dont les circonstances ont fait beaucoup rire les personnes présentes.
Pour rester dans le domaine des incidents, c'est également cette année là que trois personnes de la société seront blessées lors du concours du Lachtelweiher et dont certaines seront malheureusement hospitalisées mais s'en sortiront sans séquelles graves.
 

Enfin les premières démarches pour la construction du refuge sont entreprises et le Lachtelweiher est vidangé partiellement afin de faire constater les réparations à engager.
 
En 1987, rien de particulier n'est à mentionner sinon la vidange du Lachtelweiher pour réparation, des modifications de règlement, statuts...
En 1988 la création du refuge fait l'objet de discussions notamment pour sa superficie, et certains membres du comité étant réticents, un vote est organisé dont la majorité est favorable au projet proposé.
 
Le 22 Avril, la décision est prise malgré des polémiques, pour la réalisation du refuge, ses dimensions sont arrêtées et le permis de construire est déposé. Les premiers contacts sont également pris avec la Sarl Bindler pour l'éventuelle acquisition du terrain jouxtant la Doller et les bassins piscicoles en vue d'augmenter la production en truites et l'accord de vente est signé le 4 Octobre, et les demandes de subvention et de prêt engagés. 
En 1989, LUURINGER Fernand, trésorier depuis 20 ans, démissionne. Son successeur en la personne de HAFFNER Roland prend ses fonctions.
 
Le souhait de fusion de la SPK et de L'APW prend également naissance afin d'une part augmenter les possibilités de pêche, et également de faire partie des associations intercommunales.

La construction du refuge commence dès le printemps par la couIée des fondations, de la dalle et des façades ; travaux réalisés par les membres. Puis à l'automne, à la suite semble-t-il de forts coups de vent et à la stupeur générale, le refuge s'écroule. Puis, dès le printemps 1990, il est décidé de le construire désormais en ''dur''.
 
Une fois de plus, et devant l'imprévisible la société, et ce malgré les conséquences financières, a su redresser la tête, se serrer les coudes et repartir de l'avant.
S'il convient de rester humble devant dame nature, celle-ci nous a peut être rendu service car nous n'osons envisager les conséquences, si le refuge s'était effondré avec des dizaines de personnes ou plus à l'intérieur de celui-ci. Pour en rester à sa construction actuelle, nous tenons à rendre hommage particulier à deux personnes, qui de leurs mains de maître, ont pendant des mois sacrifié leur temps libre pour édifier ce bâtiment. Il s'agit de NUSSBAUM Sylvain et SUTTER Raymond à qui nous transmettons nos plus vifs remerciements et notre satisfaction pour le travail de qualité qui a été réalisé. Cette même année, après quelques discussions, la fusion entre la SPK et L'APW est effective en date du 18 février.
 
Cette unique entité prend désormais la dénomination de société de pêche de Kirchberl-Wegscheid baptisée sous le sigle SPKW. Les membres ne cessant d'affluer et l'étendue du domaine étant de plus en plus grande, 3 nouveaux garde- pêche sont assermentés.
 
La charte du relais Saint Pierre permettant aux estivants de pratiquer la pêche sur un parcours de la Doller, sous la condition d'être résident dans un hôtel de la vallée, est signée.
 
 C'est aussi en 1990, que les premiers essais de reproduction artificielle de truites sont tentés mais sans succès.
 
Un abri est également acquis pour la pisciculture et gracieusement offert par Gasser J.Paul.
 
Enfin, c'est aussi en 1990 qu'il est prévu pour l'année suivante, d'organiser 2 manifestations supplémentaires à savoir : le grimpelwetïescha à l'étang du Hohbuhl et un repas carpes frites qui évolueront par la suite.
 
Pour terminer, la pisciculture Pfeffer connaît l'inondation la plus importante, emportant tout le cheptel ; inondation qui, pour les pêcheurs de la Doller restera gravée dans les mémoires.
 
Mais une fois de plus la SPKW relèvera la tête et repartira de l'avant, malgré les humeurs de dame nature.
 
 
En 1991, les manifestations ci-dessus mentionnées sont organisées avec succès, et de plus une mesure importante est entérinée : la suppression d'un âge minimum pour adhérer à la société en vue, d'une part d'assurer la succession, et égaIement, de sensibiliser les jeunes comme les adultes à l'importance de la vie associative.
 
 
De 1992 à 1995, des améliorations sont entreprises pour les diverses manifestations. Le refuge est terminé et se dote de chauffage et d'autres éléments permettant le bien-être des occupants.


 
La pisciculture de la Blechsmitt s'agrandit et la reproduction artificielle est de mieux en mieux maîtrisée grâce notamment à la passion halieutique de C.Holstein et R.Bindler.
 
Les ventes de truites augmentent, prouvant ainsi la qualité du produit SPKW.
 
Les statuts et règlements intérieurs évoluent en fonction des impératifs, des situations, et devant l'afflux des pêcheurs.

Un emblème à l'effigie de la SPKW voit le jour, emblème, que tout le monde connaît aujourd'hui. Des prêts de matériel et installations en tout genre sont consentis, bref la SPKW ouvre dans la voie de la vie associative au sens propre du terme.
 
Divers problèmes sont rencontrés, en l'occurrence l'invasion des gens du voyage qui dévastent non seulement la Doller mais également nos pisciculteurs sans aucun état d'âme avec tous les préjudices que cela peut comporter pour une association.
 
En 1996, lors de l'assemblée générale du 3 Mars, le secrétaire GALLI Christian quitte son poste suite à son élection au poste de premier magistrat de la commune de Kirchberg. Lors de cette assemblée beaucoup de regrets sont perceptibles des membres présents, mais tout le monde en conviendra, la vie trouve son chemin et c'est avec beaucoup de reconnaissance, de respect, d'estime et de remerciement que nous saluons notre ex-secrétaire.
 
En conclusion : la SPKW a su évoluer, grandir et saisir les opportunités qui se sont présentées malgré quelques problèmes qui semblaient à priori insurmontables, et comme le disait une personne que nous connaissons bien : q à défaut de déplacer des montagnes, nous avons creusé des étangs
 
 
 

 

 
Bulletin municipal

Mairie

18 rue du Moulin
68290 KIRCHBERG
Tél. : 03 89 82 02 00
Fax : 03 89 82 91 11
Retour en haut